Les besoins en folates lors de la grossesse

Les folates, qu’est-ce que c’est ?

Les folates sont également appelés acide folique ou vitamine B9.
Ils interviennent dans la fabrication de notre ADN, favorisent la multiplication de nos cellules, aident à fixer le fer et à fabriquer les globules rouges. Ils sont indispensables dans la synthèse des protéines et notamment dans la fabrication des cellules du système nerveux et cérébral.

folates

Des folates avant la grossesse, pourquoi ?

Les femmes enceintes ont des besoins nutritionnels spécifiques et certains d’entre eux doivent être pris en considération avant même qu’elles tombent enceinte. En effet, les folates font partie de ces compléments alimentaires que l’on donne aux femmes qui souhaitent avoir un bébé.

Si les gynécologues et les médecins recommandent aux femmes qui désirent avoir un bébé de commencer une cure de folates avant la grossesse c’est parce que les carences en acide folique ont des carences dramatiques sur le fœtus en tout début de grossesse. Ils sont les acteurs principaux dans la constitution et la fermeture du tube neuronal du bébé (cerveau et colonne vertébrale en devenir). Et cette fermeture a lieu dans les 25 premiers jours qui suivent la fécondation.

Un taux sanguin de folates satisfaisant dès le tout début de la grossesse permet de donc de réduire sensiblement le risque de malformation neurologique.
On estime que pour être efficace, la cure de folates doit débuter quatre à huit semaines avant le début de la grossesse.

Les besoins en folates lors de la grossesse

Les besoins en folates de la femme enceinte sont deux fois plus importants qu’avant et ce tout au long de la grossesse (environ 800 microgrammes par jour). En effet, ils interviennent dans la formation du placenta, la formation et la croissance du fœtus. En outre, ils réduisent la fatigue et stimulent sont système immunitaire de la femme enceinte.

Certaines femmes sont particulièrement concernées par les carences en folates :

  • celles qui sont anémiées,
  • celles qui ont eu des grossesses multiples,
  • les femmes alcooliques,
  • celles qui prennent certains traitements médicamenteux, et particulièrement les anti-épileptiques.
  • les femmes diabétiques,
  • toutes les femmes présentant des problèmes de poids : obésité et anorexie.

 

Les risques d’un taux en folates trop faible sont les suivants :

  • prématurité,
  • retard de croissance du bébé,
  • malformation grave du système neurologique et cérébral du bébé,
  • anémie.

Les folates dans notre alimentation

Le meilleur moyen de ne pas manquer de folates c’est encore de veiller à son alimentation et de consommer des aliments qui en proposent une belle quantité.

On le trouve dans tous les foies, les œufs, les noix, les amandes, le melon, les fromages mais aussi tous les légumes verts et en particulier :

  • la salade verte,
  • les épinards,
  • les choux,
  • les poivrons,
  • les avocats,
  • le cresson,
  • les endives.

 

Pour être certaine de combler vos besoins vos besoins en acide folique consommez quotidiennement environ 100 grammes de salade ou 100 grammes de melons ou 200 grammes d’avocats.

Sachez que si vous consommez plus d’acide folique que ce que votre corps a besoin, il n’y a pas de risque d’intoxication. Votre organisme élimine naturellement les surplus.

Enfin, une alimentation équilibrée assure normalement un taux de folates sanguin satisfaisant, pas de panique si vous vous apercevez que vous êtes enceinte et que vous n’avez pas pris de complément en prévention. Parlez-en simplement à votre gynécologue qui vous donnera des recommandations alimentaires simples.

Commentaires pour l'article : Les besoins en folates lors de la grossesse
  1. telly

    Merci beaucoup pour toutes ces informations précieuses.

    -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *