Tests de grossesse

Après quelques jours de retard de vos règles, vous êtes en droit de vous demander si vous êtes enceinte.

Pour que l’angoisse ne dure pas plus longtemps et pour avoir une réponse fiable, il faudra faire un test de grossesse ou une prise de sang.

Les différents types de tests de grossesse

Le test de grossesse urinaire : Il s’agit du test le plus fréquemment utilisé par les femmes afin de confirmer ou d’infirmer leur grossesse. Le système consiste à détecter la présence de l’hormone chorionique gonadotrope (HCG), produite en cas de grossesse.

Très simple à utiliser, il suffit de vérifier votre urine au réveil, en mettant le bout de votre testeur vendu en pharmacie sous un jet d’urine. La réponse sera découverte au bout de quelques minutes. La fiabilité d’un test de grossesse urinaire s’élève généralement à 99%, à condition qu’il soit réalisé correctement.

La prise de sang : Elle est prescrite par un médecin et s’effectuera dans un laboratoire d’analyses médicales afin de déterminer si vous êtes enceinte ou non. Tout comme pour le test de grossesse urinaire, l’objectif est de détecter la présence du HCG afin de confirmer une grossesse effective. D’une manière générale, le test sanguin est plus fiable que le test urinaire et d’autres données peuvent en être retirées, telles que la durée de la grossesse au moment de la prise de sang. Le taux de HCG permettra même de dater approximativement l’âge de la grossesse.

Le test de grossesse salivaire : Encore indisponible en France, vous pouvez vous en procurer sur internet. Vous l’appréciez certainement pour sa facilité d’utilisation, toutefois, selon la marque choisie, sa fiabilité doit être vérifiée.

En cas de doute, votre test de grossesse urinaire peut être suivi d’une prise de sang. Ce dernier sera pris en compte en cas de contradiction. Si vous ne désirez pas encore faire d’analyse sanguine, vous pouvez recommencer votre test urinaire au bout de quelques jours.

En effet, réalisé trop tôt et suivant certaines conditions, il est possible que le résultat d’un test urinaire soit faussé. Par exemple, lorsque vous prenez certains médicaments, lorsque vous souffrez d’une infection urinaire, en cas d’une grossesse extra-utérine, ou tout simplement si vous avez bu trop d’eau avant de réaliser le test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *