Allaitement au travail

Que dit la loi ?

En France, le code du travail ne prévoit pas de congé dédié à la prolongation de l’allaitement. Certains médecins utilisent un congé maladie (pathologies liées à l’accouchement) pour permettre à certaines femmes d’allaiter plus longtemps.

En revanche, l’article L-224-3 du code du travail prévoit que chaque femme a le droit d’allaiter ou de tirer son lait pendant une heure chaque jour sur son lieu de travail dès la naissance de l’enfant. Cette heure peut être divisée en deux demi-heures. Les horaires sont, quant eux, établis d’un commun accord avec l’employeur. Un local doit alors être mis à la disposition de la mère. Ce local sera confortable, bien chauffé, avec un accès à l’eau, et doté un fauteuil compatible avec l’allaitement.
Attention, nous vous recommandons chaudement d’imprimer les textes de lois et de les montrer à votre employeur afin de discuter avec lui de cette question. Il est hélas fort probable que ce dernier n’en ait jamais entendu parler !

En vrai comment on fait ?

Si la loi permet aux femmes d’allaiter ou de tirer leur lait deux fois pas jour il n’est pas forcément aisé de faire accepter cette idée à vos supérieurs et à vos collègues. On vous regardera souvent comme une « bête curieuse » et il faudra garder la tête haute car il faut faire changer les mentalités. D’ailleurs de plus en plus de femmes allaitent leur enfant en France et les mentalités évoluent… doucement mais sûrement !

Comme il est difficile de faire venir bébé au bureau deux fois par jour, la majorité des femmes qui jouissent de cette loi tirent leur lait. Elles arrivent donc le matin avec un tire-lait qui aura été prescrit par le gynécologue ou la sage-femme.
Nous vous conseillons de le choisir petit et léger et surtout électrique, car souvent bien plus efficace. Attention, ça fait du bruit et encore une fois vous pourriez avoir des remarques !
Avec un peu d’entraînement la mère doit pouvoir extraire deux petits biberons qu’elle mettra dans un sac muni d’une poche de glace, au réfrigérateur ou au congélateur. Le lait ainsi extrait permettra à bébé de boire le lait de sa maman le jour suivant quand elle sera au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *