Optimiser les chances d’un allaitement réussi ?

Comment optimiser les chances d’un allaitement réussi ?

L’idée d’allaiter son bébé peut être source de stress, d’angoisse « vais-je y arriver ? », « aurai-je assez de lait ? », « mon bébé voudra-t-il téter ? » « comment s’y prend t-on ? »

Tant de questions angoissantes qui trouveront tout naturellement leurs réponses auprès de votre sage-femme ou gynécologue.

Le premier conseil serait donc avant toute chose de rester zen et se faire confiance. Finalement nous sommes des mammifères nous aussi, et à l’instar des mamans chats ou chiens, nous savons d’instinct ce qui est bon pour nous et pour notre bébé.

Avant la naissance

  • Faites confiance à votre sage-femme qui vous montrera les bons gestes dès la maternité. Profitez des cours de préparation à l’accouchement pour poser toutes vos questions et pour, s’il le faut, partager vos angoisses.
  • Prenez contact avec une conseillère de la Leche League et posez-lui vos questions.
  • Préparez vos seins en les massant pendant la grossesse avec de la crème hydratante. Tirer très doucement sur le téton pour le faire bien ressortir après la toilette. Certains disent que cette préparation est inutile. En tout cas hydrater sa poitrine ne peut pas faire de mal étant donné la prise de volume de seins pendant la grossesse et donc le risque de vergetures.

Après la naissance

  • Une fois bébé dans vos bras mettez votre bout de chou au plus vite à votre sein. C’est dans les premières heures de vie que le réflexe de succion est le plus fort. Certains nouveaux-nés grimpent littéralement sur le ventre de leur mère pour atteindre le sein. Si vous ne vous sentez pas à l’aise demandez de l’aide à la sage-femme, elle vous montrera la bonne position à adopter.
  • Mettez votre bébé au sein autant qu’il vous le demande. On a longtemps cru qu’un bébé allaité au sein maternel devait être nourri comme un bébé au biberon, c’est-à-dire à heures fixes toutes les trois heures… C’est faux, un bébé connaît ses besoins et tétera autant qu’il le faudra.
  • Plus vous mettrez votre bébé au sein plus la lactation sera bonne. Les bébés ont souvent des « pics de croissance ». On dit qu’ils surviennent tous les 3-6-9 jours, mois, etc. En réalité chaque bébé suit son propre rythme de croissance et les pics ne sont pas forcément aussi bien calés. Cependant, lors de ses pics une mère allaitante devra accepter de laisser bébé plus longtemps et plus souvent au sein pour que le volume de lait s’accroisse. Bébé est énervé, tète en permanence et nombreuses sont celles qui abandonnent croyant ne pas avoir assez de lait ! En tétant, bébé provoque naturellement l’augmentation du volume de lait. En quelques jours bébé tète plus sereinement et tout rentre dans l’ordre.
  • N’écoutez pas les mauvaises langues. L’allaitement, bien que parfaitement naturel, est encore considéré comme archaïque, par certaines personnes. Ne les écoutez pas. Votre corps est fait pour allaiter et votre bébé est fait pour téter votre sein. On vous dira de laisser bébé pleurer, de ne pas le mettre au sein plus de x fois pas jours, que l’allaitement abîme les seins…

Restez zen et faites-vous confiance, voilà la clé d’un allaitement réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *