Faire du sport enceinte

Le fait d’être enceinte n’empêche pas de faire du sport. Vous n’êtes pas malade et le vieil adage « un esprit sain dans un corps sain » est toujours vrai !

Bien sûr, le sport n’est pas obligatoire, mais il est fortement conseillé durant cette période. Il sera impérativement pratiqué avec la plus grande attention et validé par l’autorisation écrite de votre médecin.

Pour celles qui n’ont jamais fait de sport avant leur grossesse, s’y mettre pendant la grossesse nécessite une attention particulière.

Stabilité psychologique et flexibilité corporelle

La grossesse est une période spéciale dans la vie de la femme. Différents changements s’opèrent tant au niveau de l’organisme que dans la vie quotidienne.

La pratique d’un sport assure à la fois une stabilité psychologique et une flexibilité corporelle. Et, comme il s’agit justement d’un moment spécial, tous les sports ne sont pas autorisés.

Il y en a ceux qui sont préconisés, ceux qui sont déconseillés et ceux qui sont interdits.

Les sports que l’on conseille généralement pendant la grossesse sont la marche et la natation. Ils sont faciles à pratiquer et présentent des résultats avantageux pour la mère, mais aussi pour le bébé.

L’un comme l’autre favorisent la circulation du sang et améliorent l’endurance.

D’autres activités physiques sont aussi conseillées, comme la gymnastique douce, les pilates, le yoga ou encore l’aquagym.

Règles à respecter

Ne vous fixez pas d’objectifs à atteindre, comme perdre du poids ou encore garder la ligne. Les résultats pourraient être néfastes pour votre enfant.

Par ailleurs, songez à ne pas faire une activité pour une très longue durée. Ce n’est pas la durée qui compte, mais la fréquence à laquelle elle est pratiquée.

Généralement, ces sports déconseillés sont ceux qui nécessitent trop d’efforts physiques et tous ceux qui peuvent provoquer une chute.

  • les sports de combat,
  • les sports collectifs,
  • tous les sports à balle, comme le tennis,
  • le jogging,
  • l’équitation,
  • le vélo,
  • l’escalade,
  • le ski,
  • tous les sports extrêmes,
  • tous les sports violents.

La liste est non exhaustive.

La principale règle, qui est d’ailleurs capitale, est de demander l’avis et le consentement de votre médecin ou sage-femme avant toute pratique d’un sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *