Les 3 grandes échographies de la grossesse

Une grossesse nécessite un suivi minutieux afin qu’elle puisse se dérouler dans les meilleures conditions et afin de permettre au bébé de se développer sans problèmes.

Pour cela, des examens sont obligatoires, notamment les échographies. Le collège national des gynécologues et obstétriciens a décidé que trois échographies seraient obligatoires pendant la grossesse.

Si pour vous et votre partenaire l’échographie est une occasion de pouvoir « voir » votre bébé, pour le médecin, elle offre de nombreuses informations concernant l’évolution de l’embryon, du fœtus, puis du bébé durant les neuf mois de grossesse. Les données qu’il en retire lui permettront alors de confirmer la bonne santé et la bonne croissance de bébé, mais aussi de prévenir et résoudre les éventuelles anomalies qui pourraient se présenter.

L’échographie de « datation »

La première échographie obligatoire se déroule entre le 10ème et le 12ème semaine de grossesse, soit la 12ème et la 14ème semaine d’aménorrhée. Elle permettra au gynécologue de déterminer avec exactitude l’âge de l’embryon, et par conséquent, la date de la conception (à deux jours près) et la date prévue de l’accouchement (DPA).

Cette échographie a également pour but de confirmer si vous attendez un ou plusieurs bébés. Par ailleurs, durant cette première échographie, le médecin mesure la clarté nucale, afin d’évaluer notamment le risque de trisomie 21, mais également une malformation cardiaque.

L’échographie « morphologique »

Si la 1ère échographie n’a pas été très significative pour vous, la 2ème vous permettra de mieux apprécier votre rencontre avec bébé. En effet, réalisée entre la 20ème et la 22ème semaine de grossesse (22ème et 24ème semaine d’aménorrhée), vous serez en présence d’un bébé pratiquement formé et pourrez distinguer ses jambes, ses bras, sa tête, etc.

Si vous le désirez, le médecin pourra vous dévoiler le sexe de votre enfant, lors de cette visite. Pour lui, les vérifications se situeront surtout au niveau des organes. La vitalité du bébé et les conditions dans lesquelles il est situé sont également vérifiées (placenta, cordon). Il mesurera aussi le crâne, le fémur et l’abdomen afin de pouvoir confirmer une bonne croissance.

L’échographie de « croissance foetale »

Cette troisième échographie fournira non seulement des informations au gynécologue concernant la croissance de votre bébé, mais lui permettra aussi de prévoir certaines éventualités, et prendre certaines décisions. Outre la bonne croissance de bébé, il examinera alors la position du bébé.

Lors de l’accouchement par voie basse, ce dernier devra se présenter sous une position céphalique, c’est-à-dire, la tête en bas. Si ce n’est pas le cas, des manœuvres externes et naturelles seront prescrites pour l’aider à adopter cette position avant l’accouchement.

Le poids du bébé à la naissance peut également être évalué lors de cette 3ème échographie obligatoire, qui s’effectue entre la 30ème et la 32ème semaine de grossesse (32ème et 34ème semaine d’aménorrhée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *