A quel âge faire un bébé ?

L’envie de devenir parent tiraille chaque couple à un moment donné de leur vie.

Mais cette envie ardente ne vient presque jamais toute seule. Beaucoup de questions les assaillent. La question la plus fréquemment évoquée porte sur le moment de la conception : à quel âge concevoir un bébé ? Quel est le moment idéal pour concevoir un bébé? Et si c’était un caprice?

Un environnement idéal

L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, d’une nouvelle vie dans la maison provoque d’importants chamboulements. Des chamboulements dans la vie de tous les jours. Alors les jeunes couples ont peur et se demandent toujours si le moment est vraiment idéal, s’il n’y aurait pas un âge plus approprié pour avoir un bébé.

Etre prêt à devenir parent ne se résume pas à en éprouver l’envie. Etre prêt, c’est prévoir par avance l’environnement dans lequel le bébé évoluera.

Avez-vous les moyens financiers suffisants pour assumer la naissance de ce petit être? Etes-vous prêts à sacrifier une part de votre liberté?

En réalité, il n’y a pas d’âge idéal pour faire un bébé. Si votre environnement direct (affectif et matériel) vous le permet, alors c’est le moment propice. Parce que donner la vie, c’est pouvoir, dans un premier temps, assouvir les besoins et offrir les éléments nécessaires à la bonne croissance du nouveau-venu.

Les limites du corps

On a tendance à l’oublier mais, mesdames, votre corps à lui-seul a ses limites.

Vers 20 ans, le corps d’une femme atteint son apogée de fertilité et ce taux de fertilité baissera ensuite avec les années. En effet, plus une femme avance en âge, plus sa fertilité diminue.

Si à 25 ans, vous avez 25 % de chance d’obtenir une grossesse à chaque cycle, ce chiffre sera réduit à environ 14% lorsque vous embrasserez la barre de la trentaine.

Généralement, les risques d’anomalies s’accentuent lorsque la femme est âgée de plus de 45 ans. Le nouveau-né pourrait de ce fait présenter des anomalies dites chromosomiques comme le retard mental ou encore d’éventuelles malformations au niveau du cœur. Car à ce moment là, le taux de fertilité est en phase de devenir presque nul.

Les risques de fausse-couche sont également possibles lorsque vous avancez en âge. Si le taux de fertilité diminue avec l’âge, le risque de fausse-couche, lui, augmente avec l’âge que vous avez. Une femme de 43 ans est, par exemple, plus exposée au risque de fausse couche qu’une femme de 25 ans qui ne présente à son âge que 12 % de risque.

Ainsi, si le désir de devenir mère est au rendez-vous, le mieux serait de ne pas attendre trop de temps car plus les mois passent, plus votre réserve ovarienne s’affaiblit et moins votre fertilité est bonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *