Couches lavables ou couches jetables ?

Réservées à une poignée de mamans « baba cool » il y a encore quelques années, la couche lavable s’est démocratisée et a fait son entrée dans nombre de foyers.

Certains parents avancent un argument financier en faveur de ces couches, d’autres disent qu’elles permettent de faire un geste pour l’environnement. Les réfractaires, quant à eux, doutent de la praticité de ce système.

Alors qu’en est-il véritablement ?

La couche jetable

Il est bien loin le temps où nos aïeux emmaillotaient leurs petits à l’aide d’une épingle et d’un lange garni de bandes de tissus extraites de vieux draps.

Depuis la fin des années 1950, la couches jetable s’est imposée comme le système de change le plus pratique et le plus hygiénique qui soit. En outre, il correspondait mieux au rythme de vie des femmes qui, de plus en plus indépendantes et soucieuses de leur confort, ne voulaient plus passer des heures à laver des langes.

couches jetables

Les plus

Son efficacité : la couche jetable a bien évolué en 60 ans. Fabriquée de divers matériaux (du plastique, de la pâte à bois, du gel absorbant et différentes substances chimiques), elle est très efficace, masque les mauvaises odeurs et remplit très largement son rôle en résistant aux remplissages les plus costauds, même la nuit.

Sa praticité : faciles à attacher, leurs languettes sont toujours repositionnables et très solides. Elles s’emportent partout, et sitôt utilisée elle est sitôt jetée.

Un vaste choix : vous trouverez une très large gamme de produits qui vont des couches de grandes marques en passant par les couches moyenne gamme ou encore les couches de grandes marques de distributeurs.

Le prix de la couche à l’unité, en fonction de la marque, de la qualité de fabrication (bio ou pas bio) ou du mode d’achat (paiement en ligne ou en magasin) peut osciller entre 12 et 40 centimes l’unité.

Nous ne saurons que trop vous recommander de sortir votre calculette car ce ne sont pas forcément les grandes marques les plus chères.

Les moins

Son prix élevé : si on considère qu’un enfant consomme à peu près 2000 couches par ans et qu’il en porte en moyenne deux ans et demi. Nous arrivons à un total de 5000 couches par enfant.

Sachant que le prix moyen d’une couche est de 30 centimes, l’investissement est d’environ 600 euros par an, et de 1500 euros pour les deux ans et demi. Une sacrée somme !

Elle pollue : une couche jetable est la plupart du temps composée d’éléments chimiques qui ne sont pas biodégradables. La couche est donc un drame pour l’environnement.

La couche lavable : une révolution ?

La couche lavable a toujours existé. C’est celle qu’utilisaient nos grands-mères et nos arrières grands-mères. Elles ont bien changé depuis et heureusement !

Les couches lavables sont la plupart du temps fabriquées avec des produits issus de l’agriculture biologique : cotons bio, chanvre, bambou. Elles sont faites de trois parties : une culotte de protection, puis d’une couche en tissu dans laquelle on positionne un voile de protection qui est chargé de recueillir les selles.

Le voile de coton et les selles sont jetés dans les toilettes tandis que la couche et la culotte se lavent. Il faut prévoir environ 25 couches par enfant pour les deux an et demi et il faut avoir une machine à laver bien entendu !

 

couches lavables

Les plus

Respect de l’environnement : les couches lavables sont généralement fabriquées avec des produits biologiques : cotons bio, chanvre, bambou. Comme elle sont réutilisable à volonté, l’impact sur l’environnement des couches lavables est dérisoire comparativement aux couches jetables.
De plus, elles ne contiennent pas de produits toxiques.

Son prix raisonnable : il faudra tout d’abord investir dans 25 couches pour un budget global d’environ 500 euros. On ajoute ensuite le budget lessive et électricité d’environ 200 euros pour arriver finalement à un investissement d’environ 700 euros.

Les couches lavables coûtent donc en moyenne deux fois moins cher que les couches jetables.

Les moins

La lessive : il faut compter deux lessives supplémentaires par semaine par enfant et par famille ainsi que l’usage d’une lessive adaptée. En effet certaines lessives trop agressives détériorent les couches lavables et les rendent inutilisables.

Le temps et l’organisation : l’usage de ce type de couche demande du temps et de l’organisation. Il faudra toujours faire en sorte d’avoir des couches propres et sèches à tout moment. Il faudra aussi prévoir un bac spécifique et bien fermé pour réceptionner les couches souillées avant le lavage en machine. C’est peu ragoûtant pour certains parents.

N’oublions pas non plus qu’il faudra convertir la crèche, la nounou, les grands-parents ou toute personne qui sera un jour conduite à garder votre bébé.

L’esthétique : la couche lavable est plus volumineuse qu’une couche jetable et fait de « grosses fesses » aux bébés. Un inconvénient qui gêne beaucoup de parents soucieux du look de leur bébé.

Bilan

Pour terminer, il semble que la couche lavable soit la solution idéale car elle est moins chère et beaucoup moins nocive pour notre planète. Pourtant, elles ne sont visiblement pas encore assez performantes pour s’adapter aux rythmes de vie de certains parents débordés.

Vous trouverez des tas de couches lavables en très bon état en vente sur internet, rien ne vous empêche de tenter vous-même l’expérience et vous faire votre propre opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *