Grossesse et cheveux

Une chevelure modifiée

On dit souvent que les femmes enceintes resplendissent et leurs cheveux y sont pour beaucoup.

Dopés sous l’action des oestrogènes, ils sont plus beaux, plus épais, moins secs et plus brillants.

La chute normale de remplacement est ralentie.

Le système pileux

Si la pousse des cheveux est stimulée pendant la grossesse, la pousse des poils l’est également. Certaines femmes prédisposées à ce phénomène pourront souffrir d’une hyperpilosité localisée sur le visage. Dans ce cas-là prenez conseil auprès de votre dermatologue. Il faudra, bien entendu, éviter l’usage du rasoir et préférer une décoloration, surtout si vous êtes brune, chez une esthéticienne. Pas de panique, une fois le bébé né, le système pileux fonctionne à nouveau normalement.

Les cheveux gras

Mais pour certaines femmes, qui avaient déjà les cheveux gras avant de tomber enceinte, l’action des hormones accentuera leur problème. Si vous êtes concernée, lavez fréquemment vos cheveux avec un shampoing très doux non ionique (demandez à votre pharmacien). Evitez aussi d’utiliser un sèche-cheveux trop chaud puisqu’il accentuera le phénomène.

Coloration, décoloration, teinture

Contrairement aux idées reçues la femme qui a l’habitude de colorer ses cheveux avant la grossesse pourra continuer pendant la grossesse. Prévenez tout de même votre coiffeur pour qu’il utilise en priorité des produits sans ammoniaque et biologiques. Il sera également plus vigilant car les hormones peuvent modifier la façon dont vos cheveux réagissent aux produits.

Après la naissance

A la naissance de bébé, la chute hormonale provoquera une modification visible de votre chevelure. Adieu la tignasse de lionne ! La chute, très ralentie pendant 9 mois, augmentera sensiblement surtout dans le troisième mois qui suivra la naissance. C’est tout à fait normal mais parfois très impressionnant. Les choses rentreront dans l’ordre dans les semaines qui suivront. Là encore, faites confiance à votre médecin ou à votre pharmacien qui saura vous donner, si nécessaire, un traitement adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *