Le forceps et la ventouse

Le forceps (pinces en anglais) et la ventouse sont des instruments qui aident bébé à naître dans des circonstances bien particulières. Ces instruments ont une bien mauvaise réputation héritée des temps anciens où les accoucheurs les utilisaient à tout bout de champ dès qu’un accouchement était difficile.

Contrairement à ce que les légendes urbaines sous-entendent, ils ne forcent pas bébé à sortir, mais sont bien là pour accompagner sa naissance.

Le forceps

Le forceps ressemble à une sorte de cuillère qui est destinée à saisir la tête de l’enfant pour l’aider à sortir. Le médecin ne s’en sert que si la tête de bébé est déjà bien engagée. Il ne s’agit en aucun cas de le forcer à sortir si la tête n’est pas engagée. On procédera, le cas échéant, à une césarienne.

Cet instrument s’utilise sous anesthésie locale ou générale. Son utilisation est très bien maîtrisée par le corps médical. Aucune inquiétude donc, pour vous, ni pour votre enfant, si ils sont employés le jour de votre accouchement.

Entre deux contractions, le médecin pose l’instrument de part et d’autre de la tête de l’enfant au niveau de ses tempes. Lors d’une prochaine contraction, il demande à la future maman de pousser et écarte en même temps les deux branches de l’appareil. Le forceps écarte alors les parois du vagin de la mère et aide par conséquent l’enfant à sortir plus facilement.

Une fois sorti de votre ventre, votre enfant aura tout au plus quelques petites marques au niveau de ses tempes. Sans conséquence, elles disparaîtront très vite.

On estime que le forceps est utilisé dans un accouchement sur dix.

La ventouse

Comme sont nom l’indique la ventouse est un instrument souple qui aide bébé à sortir du ventre de sa mère. Tout comme le forceps, la ventouse est appliquée sur la tête de bébé si elle est déjà engagée. Le médecin profitera d’une contraction pour tirer délicatement sur la tête de l’enfant pour l’aider à naître.

Votre enfant peut alors présenter une bosse au niveau du crâne qui disparaîtra dans les heures qui suivent l’accouchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *