La prématurité

Définition prématurité

Le corps médical parle de prématurité lorsqu’un enfant naît avant le 259ème jour de grossesse, c’est-à-dire avant 37 semaines d’aménorrhées (pour rappel, aménorrhée signifie « sans menstruation »). La prématurité de l’enfant est définie en trois grandes catégories :

  • La prématurité : de 33 à 37 semaines d’aménorrhée
  • La grande prématurité : de 28 à 32 semaines d’aménorrhée
  • La très grande prématurité : de 25 à 27 semaines d’aménorrhée

On parle d’extrême prématurité pour toutes les naissances ayant lieu avant 25 semaines d’aménorrhée.

On estime que le nombre de naissances prématurées en France aujourd’hui est entre 6 et 8%.

Les causes de la prématurité

Les causes de la prématurité sont complexes et nombreuses. En voici une liste non exhaustive.

L’hygiène de vie de la mère

Maladies, accidents et malformations

  • Malformation de votre utérus
  • Fibrome
  • Placenta praevia
  • Choc dans le ventre
  • Diabète gestationnel
  • Infection
  • Hypertension
  • Bébé gros (plus de 4 kilos)
  • Trop de liquide amniotique dans le ventre de la mère

Les grossesses multiples sont aussi une des causes de la prématurité.

Comment diagnostiquer un accouchement prématuré ?

Les médecins confirment qu’un risque de prématurité se confirme lorsque l’échographie, le touché vaginal (col de l’utérus raccourci et mou) et la présence de contractions annoncent, avant 37 semaines d’aménorrhée, une naissance imminente. La naissance prématurée peut aussi être annoncée par la perte des eaux, des pertes de sang, une prise de poids subite, des douleurs abdominales et des diarrhées.
En cas de doute, consultez toujours votre médecin.
Le repos, l’alitement absolu, l’hospitalisation ou différents traitements médicamenteux peuvent alors être prescrits pour retarder au plus la naissance de l’enfant.

Conséquences de la prématurité sur votre bébé

La nature a prévu qu’une grossesse doit durer 40 semaines (d’aménorrhées) pour qu’un bébé soit apte à vivre dans le monde extra-utérin.
Forcément, une naissance trop précoce aura, selon le degré de prématurité, des conséquences plus ou moins importantes sur le développement de votre enfant et sur ses capacités à vivre hors du ventre de sa mère.

Dans la plupart des cas, les enfants prématurés nés entre 37 et 32 semaines d’aménorrhées sont très bien pris en charge par la médecine. En revanche, les enfants nés avant 32 semaines d’aménorrhées sont plus compliqués à soigner mais nombre d’entre eux vivent très bien.

Il faut noter que la médecine a fait d’immenses progrès en la matière et arrive de mieux en mieux à prendre en charge ces nouveaux-nés.

Les conséquences de la grande et de la très grande prématurité peuvent être des difficultés de motricité, des troubles du comportement, une hyperactivité, des troubles de l’attention, des troubles du langage, de l’audition, de la vue ou encore des troubles relationnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *