Profession libérale et grossesse

Tout autant que la salariée, la femme enceinte exerçant une profession libérale dispose de droits.

Que vous soyez dirigeante d’entreprise, commerçante, artisan ou que vous pratiquiez une autre activité « indépendante », n’oubliez pas les avantages relatifs à votre grossesse, du fait de votre affiliation au Régime social des indépendants.

Durant votre grossesse, faites une pause !

Tout comme une salariée, la femme dirigeante d’entreprise où exerçant une profession libérale doit prendre un congé maternité.

Pour de multiples raisons, dont la réduction de votre productivité – donc de votre revenu – et l’importance du poste que vous occupez, les femmes négligent souvent ce congé de maternité.

Plus que des droits, les indemnités et allocations qui vous sont octroyées sont également destinées à vous motiver à vous ménager durant votre grossesse.

Ainsi, vous disposez de plusieurs aides, à savoir l’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité, l’allocation forfaitaire de repos maternel et l’indemnité de remplacement.

L’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité

Pour bénéficier de cette indemnité, vous devez cesser votre activité durant au moins 44 jours, dont 14 jours avant la date prévue d’accouchement. Au 1er janvier 2012, cette indemnité journalière s’élève à 49,82 euros.

En cas de pathologie, vous disposez de 30 jours consécutifs de congé supplémentaire, et d’une aide supplémentaire de 1494,60 euros.

En cas de grossesse multiple, vous avez droit également à 30 jours supplémentaires de congé, indemnisés à 1494,60 euros.

L’allocation forfaitaire de repos maternel

Cette allocation vous est versée en 2 fois, au cours du 7ème mois de grossesse, puis, après l’accouchement. En cas d’accouchement prématuré, vous pouvez être payé en une fois. Cette allocation s’élève à 3031 euros, et en cas d’adoption, vous pouvez prétendre à la moitié, soit 1515,50 euros.

L’indemnité de remplacement

Durant votre congé de maternité, vous pouvez engager une salariée afin de réaliser votre travail ou encore pour vous aider pour les tâches ménagères.

Afin de bénéficier de l’indemnité de remplacement, qui soulagera vos dépenses liées à cette nouvelle charge, la personne salariée devra travailler au moins une semaine durant les 44 jours de votre congé de maternité.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de la CAF et du RSI : www.caf.fr et www.rsi.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *