Accidents et chocs : à éviter durant la grossesse

Les violences physiques subies par la femme enceinte n’épargnent pas toujours le foetus.

Même si ce dernier bénéficie de la protection du liquide amniotique, de l’utérus et de la paroi abdominale, il y a les traumatismes indirects qui peuvent affecter le bon déroulement de la grossesse.

Les accidents et les chocs physiques

Lors des premières semaines de grossesse, les risques provoqués par des chocs physiques voire des accidents ne doivent pas être pris à la légère. Si vous subissez un choc lors de votre grossesse il faudra toujours en avertir votre médecin qui lui seul saura juger de sa gravité.

En effet, le fœtus n’étant pas encore solidement fixé à la paroi utérine, les risques d’une fausse couche sont alors plus élevés.

D’une danse frénétique aux sports extrêmes, vous n’êtes pas à l’abri d’un mouvement trop brusque ou d’un coup trop brutal, préférez abandonner ces activités dès lors que vous savez que vous êtes enceinte.

Au cours du deuxième et du troisième trimestre de grossesse, même si le foetus est bien « accroché », les chocs directs au niveau de l’abdomen peuvent toujours être très graves. Ce type d’accident peut entraîner la rupture des membranes et peut provoquer l’accouchement, tout comme le décollement du placenta. Le risque le plus grave est une hémorragie du foetus lui-même, qui peut entraîner sa mort. Cela peut également avoir des impacts graves sur votre santé.

Ainsi, prenez les précautions nécessaires pour éviter toutes ces situations. Par exemple, en voiture, n’oubliez pas de bien vous attacher (ceinture sous le ventre et non sur le ventre).

De plus, les chocs physiques qui ne touchent pas directement l’abdomen peuvent aussi entraîner des conséquences graves. En cas de doute, prenez un rendez-vous chez votre médecin, ne serait-ce que pour vous rassurer.

Les chocs émotionnels

Mis à part les chocs physiques, les chocs émotionnels peuvent aussi être des facteurs nuisibles à la femme enceinte. Ils peuvent entraîner des contractions anormales, des fluctuations de la tension artérielle, de l’anxiété et du stress.

Ainsi, pour le bon déroulement de votre grossesse, la prudence est de mise. Pour éviter ces traumatismes, restez dans un environnement serein. Face à une situation grave, informez votre entourage de votre besoin d’être ménagée, et de votre côté, apprenez à relativiser. Cela est propice à votre santé, mais aussi à celui de votre bébé.

Commentaires pour l'article : Accidents et chocs : à éviter durant la grossesse
  1. WM

    Bonjour
    Je suis enceinte début 2 ème mois et aujourd’hui j’ai été surprise par un chien dans le couloir là ou je travaille je veux savoir si ça est dangereux pour mon bb et gênera ma grossesse j’ai besoin de me rassurer merci

    -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *