Déceler une infertilité ou une stérilité, quels examens vous seront prescrits ?

Après plusieurs tentatives et plusieurs mois d’attentes, vous ne parvenez toujours pas à concevoir un enfant.

Avec votre partenaire, vous avez décidé de consulter un spécialiste afin qu’il vous explique ce qui se passe et au besoin, qu’il vous prescrire une série d’examens destinés à déceler une éventuelle infertilité ou stérilité.

Les principaux examens que auxquels on vous soumettra sont les suivants :

Le bilan hormonal

Il s’agit d’un bilan sanguin qui permet de confirmer cette fois, le bon fonctionnement des ovaires. Cela se fait par les dosages des hormones suivantes : l’œstradiol (autour de l’ovocyte), la FSH et la LH (hormones hypophysaires).

La courbe de température

Prise tous les jours à la même heure durant tout un ou plusieurs cycles, l’analyse de la courbe de température d’une femme permet d’avoir des informations essentielles sur l’existence et la qualité d’une ovulation lors d’un cycle. Elle se fera à la maison, puis sera présentée au médecin qui, en cas d’anomalie, pourra l’interpréter.

Le spermogramme

Cet examen sera réalisé par votre partenaire afin de confirmer que le problème ne provient pas de son côté. Il s’agira d’une étude de son sperme, recueilli par masturbation après trois jours d’abstinence sexuelle. En cas d’anomalies, des examens complémentaires pourraient être réalisés par votre partenaire, tels que des dosages hormonaux ou une biopsie testiculaire.

Rappelons à ce sujet que l’infertilité n’est pas toujours l’apanage des femmes et peut trouver ses origines dans la qualité du sperme de l’homme. Stress, tabac et alcool (entre autres facteurs) sont les ennemis du spermatozoïde…

Le test de Huhner

Appelé également test post-coïtal, il permet de vérifier la qualité de la glaire ainsi que le nombre et l’évolution des spermatozoïdes qui y sont présents.

La glaire se prélève alors entre 4 et 12 heures après un rapport sexuel, qui sera « programmé » en période pré-ovulatoire.

L’hystérographie

Appelé également hystérosalpingographie, il s’agit d’un examen basé sur une radio de l’utérus et des trompes, dans lesquels un produit de contraste est injecté. Cet examen permettra de découvrir d’éventuelles infections ou malformations, et permettra de vérifier également que les trompes ne sont pas bouchées.

L’échographie pelvienne

Elle permet de s’assurer du « bon état » des ovaires et de l’utérus. Il s’agit d’un examen qui complète les autres analyses et études qui seront faites au même niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *